top of page

Junker : Ultra planant !

Dernière mise à jour : 27 déc. 2022

Il y a des coasters dont on entend jamais parler, puis quand on les a ridé, on se demande pourquoi.

C'est partie pour Junker, une petite pépite coasterienne méconnue du grand public !

Junker est un coaster construit par Gerstlauer. Il est localisé au fin fond de la cambrousse finlandaise dans un parc complétement inconnu du grand public nommé PowerPark.

Questions statistiques, Junker est plutôt attirant avec un launch propulsant ses trains à 104 km/h en moins de 2 secondes, une hauteur de 40 mètres, une longueur de 860 mètres et 3 inversions dont une inversion signature nommée Finnish Loop.

C'est cette inversion signature qui nous a intrigué et nous a décidé pour faire le voyage jusqu'à PowerPark.

Place à l'avis sur ce coaster, je précise avant de commencer la revue de ce coaster que nous avons effectué plusieurs rides à des positions différentes pour nous faire un avis complet.

Commençons par la thématisation, celle-ci est très simple puisque la majorité du layout est implanté dans un lac, difficile donc de thématiser un coaster avec une telle implantation.

On sent tout de même les efforts du parc car le layout passe à certains endroits du lac dans des tunnels ou autour de passerelles à l'image du Finnish Loop littéralement enroulé à la passerelle d'un des restaurants de la zone.

La gare quant à elle est dans un chalet au style trappeur, c'est simple mais efficace et surtout raccord avec le style trappeur finlandais du parc.

Parlons maintenant du confort des trains, ceux ci sont de type Infinity avec des assises confortables, des laps bars non restrictives et une bonne habitabilité à bord des trains.

On notera tout de même durant le ride des vibrations et du jerk avec des effets de tassements mais je reviendrai plus tard sur ces points.

Il est temps pour nous de rider Junker, l'expérience commence avec un launch puissant qui nous amènera en quelques fractions de seconde au sommet du Top Hat avec à la clef un superbe airtime !

Le train s'engage ensuite dans la drop avec un bel effet de plongée dans le lac, place ensuite au Finnish Loop qui est un élément ultra planant avec énormément de hanging en sortie ; en fait cet élément est tellement planant qu'il en est jouissif, c'est clairement le point fort du coaster et une belle claque pour les coasterfans que nous sommes !

Après un bref passage dans les middle breaks, le train rentre dans un Over Banked Curve avant de serpenter au dessus du lac pour s'engager dans un Dive Loop aux effets de basculements intéressants, puis dans un Zero-g Roll à bonne vitesse offrant encore une fois des effets de basculements vraiment sympas.

Le train terminera son parcours avec une Helix avant d'arriver en zone de break finale.

L'expérience offerte par Junker est franchement concluante et nous avons adoré son coté planant ainsi que ses effets de basculements dans les inversions, nous avons également apprécié sa fluidité et son rythme plutôt soutenu malgré la présence de Middle Breaks sur le layout.

En revanche, nous avons ressentis des vibrations ainsi que des effets de tassements notamment dans la first drop ou en sortie de Dive Loop, nous avons également noté la présence de jerk en première partie de layout.

Cela n'a entaché en rien notre expérience de ride mais il ne faudrait pas que ces phénomènes s'accentuent avec le temps, car c'est une des maladies des coasters Gerstlauer.

Pour résumer, Junker est un coaster que nous avons fortement apprécié avec son côté ultra planant et son superbe hanging en sortie de Finnish Loop. Celui-ci est une petite pépite qui mérite à être plus connue et surtout à être ridée car c'est surement l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur Gerstlauer Européen en opération.


Photos : Max part en vrille




32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page