Hyperion: Une first drop dantesque!

77 mètres de hauteur, une vitesse max de 142 kmh, une first drop de 82 mètres de hauteur inclinée à 85 degrés, 1450 mètres de layout, nous sommes donc en présence du plus haut et du plus rapide Hypercoaster d'Europe, rien que sa! Sur le papier les stats sont alléchantes, mais que vaut réellement ce monstre signé Intamin ?

C'est partie pour Hyperion!

Juillet 2020, nous sommes enfin sorties du confinement, Yes!

C'est partie pour 13h de route, avec à la clé, le bonheur de retrouver ce qui n'est autre que mon parc préféré en Europe, Energylandia.

Je m'égare, sa sent le roman, je vais aller directement au but, Hyperion!


Tout d'abord, en arrivant à plusieurs kilomètres du parc, j'aperçois au loin, une structure familière qui domine les environs de Zator (ville ou est situé Energylandia).

En arrivant sur le parking principal du parc, je peu contempler de plus prés cette structure qui n'est autre qu'Hyperion.

Le coaster est implanté en bordure du parking principal, ce qui provoque un wow-effect avant même d'être descendu de voiture ou d'avoir franchi l'entrée du parc.

Je connais bien ce coaster, mais à chaque visites je ne peux m'empêcher de prendre quelques minutes pour contempler ce coaster au layout sexy et imposant!

Un train s'engage dans le lift, puis la first drop, le bruit et magnifique depuis les abords du parking, fini la contemplation, il est temps de rentrer dans le parc pour rider cette formidable machine...

Je m'engage donc dans l'entrée de la file d'attente d'Hyperion, après avoir déposé mes affaires perso dans les locker's, c'est partie pour une longue marche dans les allées de la file d'attente, il n'y a pas de déco particulière hormis quelques vaisseaux spatial et écran dans un énorme bâtiment qu'il faut parcourir de long en large avant d'arriver sur le quai d'embarquement, malgré une très faible fréquentation, les files d'attentes à Energylandia sont surdimensionnées et font plusieurs kilomètres de long pour certaines .

Pour patienter durant cette longue marche, une bande son magnifique signée Two Step From The Hell enveloppe mes oreilles.


Enfin arrivé en gare, je prends place sur les sièges centraux qui sont en floorless contrairement aux sièges extérieurs qui ne le sont pas.

Les sièges sont très confortables et les laps bars ne sont pas restrictives, ce qui laisse beaucoup de liberté pour le floatting.

La chaine démarre et le train s'engage dans le lift, la vue est magnifique car on a le sentiment de dominer tout Zator, arrivé en haut du lift, place à la first drop, et purée, quel first drop!

Celle-ci offre directement un ejector dantesque à 77 mètres de hauteur qui semble infinissable, avant de s'engouffrer dans un tunnel générant un joli headchopper.

Cette first drop est longue et très appuyée avec notamment l'inclinaison à 85 degrés, on a clairement le temps d'en apprécier toute ses saveurs, c'est dantesque.


Place ensuite au premier Camelback qui procure un petit ejector à froid et un superbe ejctor à chaud, le train se lance ensuite dans la Non-Inverted Dive Loop (appelé Dive drop par Intamin).

Cet élément procure un superbe effet de basculement, notamment sur les sièges extérieurs, qui plus est, celui-ci est éjectant, la tête à l'envers, à 40 mètres du sol, un pur régal...

S'en suit après un passage à raz le sol, le deuxième Camelback qui n'offre pas d'ejector mais du floatting très subtile, on décolle légèrement du siège tout le long du Camelback.


La seconde partie du layout s'effectue à raz le sol, les éléments sont pris à haute vitesse, c'est intense avec une superbe fluidité.

Les S turn's offrent des superbes ejector's et les Wave turn's sont assez intenses, le Stengel dive suivi des bunny hop offrent des ejector's coups sur coups sans temps morts, il n'y a pas de perte d'intensité dans cette partie du layout.

S'en suit des bunny hop offrants de superbes airtimes avant un passage dans le bassin avec les fameuses fontaines pour le splash effect, puis retour en gare.

Hyperion offre donc une expérience fluide est intense, avec un layout innovant et bien "punchi".

D'un point de vue confort, ce coaster est capable du pire comme du meilleur, les sièges centraux sont confortables et ne vibrent pas, hormis pour les derniers rangs ou des petites vibrations se font ressentirent.

Pour les sièges extérieurs, c'est une autre histoire, sa vibre au premier rang et sa s'empire pour devenir inconfortable au dernier rang.

Pour la thématisation, il est toujours difficile de thématiser un Hypercoaster, Hyperion n'échappe pas à la règle hélas.

Pour résumer, Hyperion est un coaster offrant une expérience fluide et intense, ponctuée de nombreux ejector's et moments de floatting, la first drop est dantesque, tout comme l'effet de basculement de la Dive drop.

Hyperion est en fait un Shambala sous stéroïdes avec un layout intense et quasiment sans temps morts.

Pour le confort, il faut éviter les sièges extérieurs, sauf si vous êtes un afficionados des vibrations!

Quoi qu'il en soit, Hyperion est une machine d'une puissance rare en terre européenne, je ne peux donc que vous conseiller de rider ce formidable coaster, ne serait ce que pour sa first drop.


Photos: Max part en vrille



70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout