Abyssus: Un coaster trompeur...

Pour cette article, direction la Pologne, plus précisément à Energylandia pour l'essai d'Abyssus, la nouveauté 2021 du parc le plus dynamique d'Europe!

C'est sous un soleil de plomb que nous nous engageons dans la file d'attente d'Abyssus, le coaster nous flatte l'œil directement avec son Batwing, celui-ci domine l'entrée du coaster de façon élégante, de plus nous sommes entourés par l'eau et un petit passage nous permet de traverser le Batwing pour nous rapprocher de la gare du coaster.

La thématisation façon citée engloutie fonctionne très bien avec des cascades, de la vieille pierre et des tuyaux un peu partout.

On notera également une petite pointe de Steampunk dans certains éléments de thématisation.

Nous avions peur de retrouver un côté kitch et finalement non, la thématisation est immersive et l'on ressent bien l'atmosphère "Atlantis" de la zone.

Une musique épique vient envelopper nos oreilles, ce qui n'est pas pour nous déplaire car la musique match parfaitement avec la thématisation.

La fil d'attente s'engouffre dans la cité engloutis et nous passons sous les rails qui serpentes aux dessus de nos têtes, un premier train passe et la c'est la stupeur, le coaster semble beaucoup plus fluide que sur les vidéos, cela est annonciateur de bons présages!

Concernant le reste de la fil d'attente, celle-ci est de type "parc à bœuf" avec une thématisation franchement acceptable, concernant sa longueur Energylandia oblige, celle ci est extrêmement longue, prévoyez donc de bonnes baskets.

La gare est quand à elle plutôt bien thématisée avec encore une fois, une superbe musique d'ambiance!

Place au coaster maintenant, petite précision avant de rentrer dans les détails, nous avons essayés les places à l'avant, au milieu et à l'arrière, le tout à froid et à chaud.

Nous prenons donc place à bord du train au last row (dernier rang) pour notre premier tour, pour le confort pas de surprise, les assises sont à l'image des Vekoma Next Gen, c'est à dire confortables et non restrictives avec les harnais vestes.

Le train s'avance pour le premier Launch, celui-ci est assez mou et nous donne une petite impulsion nous permettant d'avoir assez de vitesse pour passer la première partie de layout.

Cette première partie de layout est composée principalement de Camelbacks et de Turn's en tout genres, cette mise en bouche nous fait décoller légèrement de nos sièges et nous permet de nous faire un premier avis sur la fluidité du coaster qui nous semble correct mais sans plus, le tout dans un confort relativement acceptable puisque quasiment sans vibrations....Puis vient ensuite le deuxième Launch est la les choses vont changer radicalement!

Le deuxième Launch est beaucoup plus puissant, malgré sont coté très progressif, celui-ci est intéressant et bien équilibré, ont regrettera tout de mêmes l'absence de coup de pied aux fesses façon Launch hydraulique, mais cela ne nous gâcheras pas notre plaisir.

Nous entrons donc dans le Top Hat à toute berzingue, arrivés au point culminant nous sommes légèrement trimés (freinés), mais lorsque nous nous engageons dans la drop, un superbe éjector va nous surprendre, cette first drop cache bien son jeux!

A l'arrière du train, elle vous offrira un joli éjector, à l'avant du train, elle vous offrira un effet de tassement bien fournit en g.

Place à la première inversion, une loop passée avec une très belle vitesse nous offrant un moment bien chargé en g, le train s'engage ensuite dans un Banked Turn à raz le sol et la c'est une nouvelle surprise puisqu'à l'arrière du train, cet élément vous offrira un joli moment de floating, quand à l'avant attendez vous à un ejector intéressant à froid et à un superbe éjector à chaud.

Cet éléments nous à surpris, sa envoi franchement!

Le train s'engage ensuite avec une belle vitesse dans le Batwing bien fournit en g avec une superbe impression de s'engouffrer dans l'eau.

S'en suit une multitude d'helix passant dans des fosses, des camelbacks offrant des jolis moment de floating et surtout un Corkscrew jouissif car celui-ci est passé à bonne vitesse, ce qui nous offrira un superbe effet de basculement.

Nous arrivons ensuite en zone final de freinage avec un sentiment de surprise, dans le bon sens du terme.

Nous ne nous attendions pas à un coaster avec une telle fluidité et intensité dans certaines parties du layout, nous arrivons également très vite à la conclusion que ce coaster est très bien équilibré et comporte toutes les sensations essentielles à un multi-launch coaster.

Abyssus est donc clairement une bonne machine qui cache bien sont jeux, le coaster paraît très soft en vidéo, voir familial par endroit, mais une fois passé le deuxième launch à bord du dernier Bermuda Blitz en date en Europe, les choses sérieuses commencent vraiment!

Pour résumer, Abyssus n'est pas une machine exceptionnelle, ce n'est pas le plus intense ou le plus joli des coasters, mais celui-ci à une force que beaucoup de coasters n'ont pas: un excellent équilibre.

Du floating, de l'éjector, de l'intensité dans certains éléments, une drop surprenante après le Top Hat, une belle fluidité, etc....

Ce coaster ravira donc les coaster fans aguerris à la recherche d'une multitude de sensations au sein d'une seul et unique machine.

Energylandia nous offre donc cette année un coaster équilibré, ni trop intense, ni trop soft, à destination d'un publique un peu plus large, ce coaster vient donc parfaitement enrichir l'offre en coaster déjà conséquente du parc Polonais.


Photos: Max part en vrille


89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout